Origines et Histoire de la Kinésiologie

Actualités / Le 17 avril 2017

Fin XIXe, le Dr Palmer (USA) jette les bases d’une technique d’ajustement vertébral sous l’appellation de « chiropractie ».

Il est suivi par d’autres médecins, chiropracteurs et ostéopathes américains, Drs Dejarnette, Chapman et Bennet qui pratiquent des techniques réflexes permettant une action à distance d’une région du corps à une fonction ou un organe.

En 1920, le Dr Terence Bennet remarque une amélioration de la circulation sanguine lorsque l’on touche certains points de la tête.

En 1930, le Dr Frank Chapman remarque qu’en massant certains points du corps, une douleur apparaît mais les symptômes diminuent.

En 1960, le Dr George Goodheard, chiropracteur, met en évidence la relation directe entre la faiblesse musculaire et l’état de stress. Il met au point un test musculaire qualitatif (le test musculaire kinésiologique) qui sert de feed back pour évaluer l’intégrité énergétique des différents systèmes. Cela le conduit à s’intéresser de près à la médecine chinoise. Il démontre les liens entre les muscles, les organes et les méridiens d’acupuncture (1966). Il crée une méthode d’équilibration du corps ; méthode gardée secrète par les chiropracteurs jusqu’au début des années 1970. De ces travaux naît la Kinésiologie Appliquée.

Le Dr Thie (USA) souhaitant rendre cette technique accessible à un large public, écrit en 1973 « Touch for Health » (traduit et vendu dans + de 80 pays) qui devient la base et le tronc commun de diverses formes de kinésiologies. Dans ce livre, il établit les relations entre muscles, méridiens et points réflexes lymphatiques et vasculaires.

Au fil du temps, ces différents professionnels se rendent compte qu’on peut établir, à l’aide du test musculaire, si la cause de l’affaiblissement du muscle est un problème structurel, biochimique ou psychique.

Ainsi, se met en place la notion d’un système d’interrelations entre le structurel, le lymphatique, le neurologique, l’énergétique, le psychologique et le biochimique.

Durant les années 80, plusieurs branches de la kinésiologie spécialisée se développent, dont la « kinésiologie éducative » ou « Brain Gym » créée par Paul Dennison, également fondateur d’une école pour dyslexiques. La kinésiologie éducative propose des mouvements facilitant le croisement de la ligne médiane par les bras et les jambes, recréant ainsi le schéma bi-latéral qui facilite la coordination et la synchronisation des deux hémisphères cérébraux.

Daniel Whitesite, Gordon Stockes et Candace Callaway développent le lien entre l’émotion et l’énergie et créent « 3 concepts en 1 » ou « One Brain ». Cette technique permet de désamorcer les émotions du passé qui bloquent les perceptions du présent. Un blocage émotionnel crée un blocage énergétique dans le corps. Et un blocage énergétique fait surface de multiples façons, y compris sous forme de maux physiques. L’essentiel des problèmes physiques trouve leur origine dans une cause émotionnelle.

Le Dr Diamond, psychiatre australien, créateur de la technique « Stress sans détresse » fait le lien entre l’émotion et l’énergie. En fonction des ambiances des méridiens, il met au point une série d’affirmations positives par méridien qui permettent de transmuter les sentiments négatifs associés à une problématique.

Le Docteur Bruce Dewe et sa femme Joan font connaître la « Pratique Kinésiologique professionnelle » rassemblant les différents aspects et techniques de la kinésiologie classés par mode digitaux. Son programme constitue le socle de notre formation professionnelle.

Aujourd’hui cette discipline continue de se développer au travers d’approches innovantes intégrant les nouvelles avancées des sciences notamment en neurophysiologie et en physique quantique.

Connue dans le monde entier depuis plus de 40 ans, la kinésiologie est une technique complète et évolutive. La kinésiologie connaît aujourd’hui un véritable essor.

Dans certains pays, la kinésiologie relève d’une formation universitaire, d’autres l’ont intégrée au sein de l’école comme outil d’aide à l’apprentissage, d’autres encore dans leur système de santé officiel. Cette technique est enseignée au sein de plusieurs écoles réparties dans le monde.

En France, La profession de kinésiologue® est protégée depuis 2003 et de plus en plus de complémentaires santé incluent dans leur forfait de prise en charge les séances de kinésiologie.

Catégories

  • Tous les articles
  • Contactez le cabinet du trêfle

    Contact

    Coordonnées

    Cédric Ratier

    Magnétiseur

    Kinésiologue

  • 06.88.49.54.64
  • cabinetdutrefle@gmail.com
  • LIEU DIT LEZARZOU
    29600 PLOURIN LES MORLAIX

  • Plan d'accès

    Télécharger le plan d'accès

    Contactez-moi

    Votre nom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Sujet

    Votre message

    Remonter en haut